doigt

Quelle responsabilité pour le Collège?

Publié le 13 novembre 2013 · Publié dans Actualités, Communiqués de presse

Un constat affligeant :

Les points mis à l’ordre du jour du conseil communal contiennent de plus en plus de manquements et erreurs grossières: que ce soit sur les commandes de fournitures, l’installation d’équipements divers ou encore le calcul de la taille des parcelles. De plus les dossiers mis à la disposition de l’opposition sur ces points sont souvent incomplets ou parfois même vide de toute motivation ou explication ! Réponse du Collège: « La faute incombe à l’administration et en pointant ces erreurs vous attaquez directement le personnel et les services de la Commune! ». Pourtant c’est bien le Collège qui présente les points au Conseil. N’est-il pas évident qu’ils vérifient ces points avant de nous les présenter? C’est à eux de connaître les dossiers, à eux de les défendre, de les motiver, de les corriger si nécessaire. En un mot, d’en assumer la responsabilité. Notre interlocuteur, c’est la Bourgmestre et ses échevins, pas les membres du personnel communal. N’avoir aucune vision globale des dossiers, les aborder par « petits morceaux » sont également les signes d’une très mauvaise gestion et conduisent à des dépenses inutiles. Pas moins de 6 points à l’ordre du jour nous étaient proposés pour correction !

Au sujet des finances …

Sur le plan financier, Conseil après Conseil, certaines taxes et redevances communales augmentent incidieusement: vous payez 0,25€ en plus (+20%) en plus pour une nouvelle carte d’identité, 4€ pour un permis de conduire (gratuit avant), 1,25€ au lieu de 1€ (+25%) pour les sacs poubelles, la taxe sur les terrains non bâtis en lotissement est doublée … Par ailleurs, la majorité recourt à un emprunt supplémentaire alors que pendant notre législature nous avions réduit la dette de + de 2.000.000€.

… mais aussi du logement

En ce qui concerne la création de logements, la majorité a dû revoir sa copie à la chaussée de Wavre après avoir essuyé un refus à la Région wallonne. Au Conseil précédent, la Bourgmestre avait défendu largement ses 25 logements sociaux (sur 26 ares) près du hall omnisports. Nous avions insisté sur l’incohérence d’une telle densité (98 logements à l’hectare !) et la localisation tout à fait inappropriée. Le Collège est revenu avec une nouvelle proposition : 15 logements sur 84 ares (soit 18 à l’hectare) alors que la densité recommandée dans cette zone d’ouverture paysagère est de 5 logements à l’hectare ! La majorité veut créer là un vrai ghetto bien isolé, à l’écart des centres villageois.

En conclusion

Enfin, bien qu’on puisse se réjouir de l’effort fait pour continuer à entretenir le parc immobilier communal, nous appelons à davantage de vigilance pour éviter la gabegie et des catastrophes financières.