TTIP-2

TTIP à Grez-Doiceau : le vote de la honte

Publié le 3 juillet 2015 · Publié dans Communiqués de presse

TTIP expliqué en 3 minutes

Le TTIP s’invite à Grez-Doiceau

Ce mardi 30 juin, le groupe ECOLO de Grez-Doiceau, avec le soutien du groupe Avec Vous, a déposé au Conseil communal une motion contre le Partenariat transatlantique de Commerce et d’Investissement (en abrégé TTIP, aussi connu sous le nom de traité de libre-échange transatlantique). Ce traité, qui instituerait la plus grande zone de libre-échange de l’Histoire, aurait des conséquences importantes sur la vie de tous les citoyens européens, y compris des Gréziens.

Citons entre autres dangers une concurrence déloyale sur les prix, un nivellement par le bas des normes en matière de protection du consommateur, de santé, d’environnement, la marchandisation de services d’utilité publique, la primauté des arbitrages privés sur la Justice, et la mise en péril de l’artisanat et de la production locale.

La population dans son ensemble, l’Union des Classes Moyennes (UCM), les principaux syndicats (y compris le syndicat libéral), la Fédération Wallonne de l’Agriculture (FWA) et l’Union des Villes et Communes de Wallonie ont tiré la sonnette d’alarme et vivement appelé les mandataires locaux à s’opposer au traité. De nombreuses communes de la Région l’ont bien compris et se sont déjà symboliquement déclarées zones hors TTIP.

… mais la majorité ferme les yeux

A la stupéfaction générale du public présent lors du conseil, la Bourgmestre Sybille de Coster-Bauchau, en véritable porte-valise d’une approche ultra-libérale doctrinaire, s’est lancée dans un plaidoyer pour (i) louer les bienfaits supposés du TTIP, (ii) confier aux seuls dirigeants européens la défense de nos intérêts lors des négociations et, in fine, (iii) rejeter la motion proposée. Ceci en contradiction avec les nombreuses voix à l’intérieur même du Parlement Européen et de divers organes et personnalités européennes !

Son groupe – l’Alliance Communale – a curieusement argué n’avoir pas reçu le mandat du citoyen pour soutenir cette motion, marquant par cette attitude une cécité volontaire sur les conséquences locales du TTIP. C’est surtout ignorer que la préservation des droits démocratiques est un devoir premier des édiles de nos communes.

Tout aussi choquant et particulièrement honteux, les élus du groupe l’Equipe, partenaire de la majorité et à tendance socialiste, ont marqué leur inféodation à l’Alliance Communale en votant également contre la motion proposée.

Les habitants de Grez-Doiceau peuvent compter sur les groupes ECOLO et Avec Vous pour être le relais de leurs préoccupations citoyennes. Et plus que jamais, nous les appelons à rester vigilants sur toutes décisions et positions prises par leurs mandataires.

Sauver cet article en format PDF